Robert DenoŽl, éditeur

19 heures

Marion Delbo : « M. Denoël et Mme Loviton sont partis de chez moi vers 18 h 30 ou 19 heures. Il faisait nuit. Ils circulaient en voiture automobile. Je ne puis me souvenir s’ils sont partis seuls ou s’ils ont emmené M. et Mme Baron. En tous cas, ils n’ont pas emmené M. Claude Rostand qui est resté chez moi. »

François Baron : « Nous avons quitté Saint-Brice vers 19 heures et M. Denoël nous a reconduits à notre domicile où nous sommes arrivés vers 19 h 35 ou 19 h 40. »

Jeanne Baron : « Je me souviens qu’en cours de route (au retour), mon mari et moi avons proposé à M. Denoël et à Mme Loviton qu’ils nous laissent à un certain endroit de Paris, puisqu’ils étaient pressés. Nous ne voulions pas en effet les retarder en les obligeant à nous reconduire à notre domicile. Ils n’ont pas accepté et mon mari et moi avons été reconduits chez nous, rue de Sablonville, à Neuilly. Il m’est  impossible de préciser l’heure de notre retour, il faisait nuit sur la route, c’est tout ce dont je me souviens. Nous sommes rentrés tous les quatre en voiture et M. Claude Rostand est resté à Saint-Brice. »

Jeanne Loviton, dans sa déposition du 3 décembre 1945, déclare simplement : « Nous sommes rentrés de Saint-Brice vers dix-huit heures quarante-cinq. » Elle ne mentionne pas le couple Baron déposé à Neuilly.

Dans celle du 10 octobre 1946, elle précise : « Nous en sommes revenus en raccompagnant deux personnes à leur domicile à Neuilly et nous avons regagné la rue de l’Assomption vers 7 heures et demie. »

Dans celle du 15 janvier 1950 : « Nous sommes partis de Saint-Brice assez tard, probablement vers 18 heures. Nous avons reconduit M. et Mme Baron à leur domicile. Nous sommes rentrés rue de l’Assomption aux environs de 19 heures. »

Sidonie Zupanek, 39 ans, la bonne à tout faire au service de Mme Loviton depuis cinq ans, et qui habite chez sa patronne, a déclaré aux enquêteurs, dans la nuit du 2 au 3 décembre : « Hier, 2 courant, ils étaient sortis à l’heure du déjeuner pour ne rentrer que vers 19 heures, avec la voiture. »