Robert DenoŽl, éditeur

Présentation du site

 

La carrière d'éditeur de Robert Denoël débute le 30 juin 1928 et s'achève le 2 décembre 1945. Durant ces dix-sept années d'activité, il a publié quelque 700 livres à différentes enseignes.

Je les ai regroupés dans la rubrique Bibliographie qui se consulte page après page, pour chacune des maisons d'édition. On peut accéder à leur fiche détaillée en utilisant le formulaire de recherche où différentes options sont proposées : auteurs, titres, éditeurs, collections, dates d'édition, imprimeurs, catégories. On peut aussi accéder directement à ces fiches bibliographiques.

Sa biographie est accessible sous la rubrique Chronologie : elle est composée de petites cases sur lesquelles il suffit de cliquer.

Certains parents, amis, auteurs, ont joué un rôle déterminant dans sa vie : je les ai regroupés sous la rubrique Notices biographiques.

Denoël fut le seul éditeur assassiné à la Libération. J'ai réuni tous les éléments relatifs à cet événement exceptionnel sous la rubrique Assassinat.

Ce meurtre fut suivi d'un certain nombre de procès qui concernaient sa succession : je les ai regroupés sous la rubrique Procès.

L'onglet Documents regroupe les principaux actes des sociétés créées par Robert Denoël, ainsi que des articles concernant des événements biographiques et bibliographiques.

L'onglet Presse contient des articles qui lui sont consacrés, un choix de textes qu'il a publiés entre 1921 et 1945, et des interviews qu'il a accordées durant sa carrière d'éditeur.

Pour mener à bien ces recherches, j'ai été amené à interroger des témoins, consulter des archives, parcourir de nombreux ouvrages : tous sont cités sous la rubrique Sources.

Les premiers éléments de ce dossier ont été recueillis en 1975. J'ai interrompu mes recherches en 1981, faute de pouvoir accéder à certaines sources d'information, et les ai reprises en 2003, à la suite de la parution du livre de Louise Staman, With the Stroke of a Pen.

Mme Staman, qui avait obtenu l'autorisation de consulter des archives officielles contenant une des clés de l'affaire Denoël, m'a permis de les utiliser. Leur apport est inestimable pour la compréhension de l'affaire, extrêmement complexe, du meurtre de l'éditeur et des procès qui s'en sont suivis durant cinq ans.

Mes recherches se poursuivent. J’ai conçu ce site comme un puzzle dont tous les éléments sont perfectibles et que je compléterai régulièrement : consultez  Mises à jour. L'Internet permet de corriger indéfiniment des textes qui eussent été figés dans la composition d'un livre imprimé. J’accueillerai donc avec reconnaissance toutes les remarques qu’on voudra bien m’adresser en utilisant le lien Contact.

Je me suis aperçu récemment que l'année 2013 ne s'était enrichie que de deux articles en février et en septembre. J'avais pourtant « alimenté » mon site sans discontinuité dans la plupart de ses compartiments mais ces modifications n'apparaissent pas dans « Mises à jour ». Il fallut me rendre à l'évidence : « Robert Denoël, éditeur » a pris en huit ans une ampleur telle [plus de 3 000 pages imprimées] qu'il vaut mieux le considérer désormais comme un dictionnaire. Dès lors, l'utilisation du moteur de recherche devient indispensable. Rappelons-en l'usage :


* Il convient d'orthographier correctement les voyelles accentuées. « Celine » ou « Denoel », par exemple, n'obtiendront pas de réponse. En revanche on peut utiliser indifféremment les majuscules ou les minuscules.


* On peut taper un ou plusieurs mots-clés, ou une phrase entière, avec ou sans guillemets.


* Si l'on hésite sur l'orthographe d'un mot, on peut taper le caractère-joker « ? » pour remplacer un caractère, ou le caractère-joker « * » pour en remplacer plusieurs.

 

L’accès au site est libre et gratuit, mais les règles qui régissent l’édition concernant le droit de citation sont valables ici aussi. Les textes et images qui lui sont empruntés devraient être suivis de la mention : « Robert Denoël, éditeur », avec un lien direct à l'adresse www.thyssens.com. : c'est ainsi que je procède quand j'emprunte ailleurs.

Il est arrivé qu'on utilise des éléments de ma Chronologie pour « agrémenter » des rééditions numérisées clandestines d'ouvrages antisémites. Je n’ai aucun moyen d’empêcher ou d’interdire ces emprunts indélicats car ces sites à l'idéologie douteuse sont le plus souvent hébergés dans des pays hors d’atteinte des lois européennes.

Qu’il soit entendu que mes textes concernant Robert Denoël ne figurent qu’ici. Ceux qu’on trouve ailleurs, non accompagnés d'une autorisation expresse, ont été utilisés sans mon assentiment.

Pour ma part, je n'ai pas toujours pu identifier les ayants droit de textes ou de documents : qu'ils veuillent bien se faire connaître.

 

Henri Thyssens